PORTRAITS DE HEROES

C’est avec émotion que je vous fais découvrir d’autres magnifiques portraits de nos héros réalisés par Gilles et mis en lumière par le travail délicat de Christina V Henningstad. Un grand merci à eux !

Revoir vos visages, réentendre vos voix, c’est reprendre la route et retrouver l’été, votre enthousiasme, vos éclats de rire et parfois de larmes …

Carla a 25 ans, elle vit en Ariège avec son compagnon. Nous l’avons rencontrée chez ses parents, Sophie et Rémi, dans le Tarn-et-Garonne – Ah, les gâteaux et pizzas de Sophie ! 
Carla est atteinte d’aplasie médullaire idiopathique et d’HPN, en voie de rémission grâce aux immunosuppresseurs. C’est une jeune femme positive pour laquelle j’ai une tendresse toute particulière car je dois confesser que j’ai rarement croisé un regard comme le sien : tous les mots qu’elle ne s’autorise pas à exprimer sont là … Avec elle, j’ai fait du roller – elle pratique le roller derby ! – on a visité Moissac, marché le long du pont canal où elle faisait du vélo avec son frère, admiré la confluence du Tarn et de la Garonne depuis le point du vue de Boudou … Émouvante et vibrante Carla, ton regard nous parle tellement …

Nous avons retrouvé Julien et Charlotte dans un petit village des environs de Montpellier. Julien, je vous en ai déjà parlé, c’est notre cascadeur ! Il est atteint d’aplasie médullaire et d’HPN, traité aujourd’hui par Soliris. Julien a survécu à tout, il a une force incroyable ! D’où elle vient ? De lui, beaucoup, mais aussi de son amour pour sa Pouspette, celle qui l’a soutenu jusqu’au bout dans son combat et dans son apprentissage pour redevenir autonome après l’AVC qui l’a plongé dans le coma.
Pouspette, c’est Charlotte, un petit bout de femme plein de vie, qui a su trouver en elle tout l’amour et la force qu’il fallait pour porter son homme dans les moments difficiles. Une volonté énorme, beaucoup d’abnégation aussi. J’ai partagé avec elle le plus irrépressible des nombreux fous rires égrenés sur la tournée, au point de devoir quitter le tournage tellement je n’arrivais plus à retrouver mon sérieux !

Virginie, la douce maman de Thilio, notre petit champion, le plus jeune des patients rencontrés sur le Tour de France – 6 ans et demi ! Nous avons retrouvé la petite famille chez elle, à Mauguio. Thilio est atteint d’aplasie médullaire depuis l’âge de 2 ans et demi. Malgré un SAL, ses plaquettes ont encore du mal à se stabiliser. C’est un petit garçon à l’intelligence vive mais il lui est difficile de nouer des contacts avec les autres enfants car il a souvent dû se tenir à l’écart de leurs jeux. Nous avons longtemps joué ensemble aux Playmobil dans sa chambre. Il m’a demandée pourquoi nous étions là. Je lui ai répondu que Gilles et moi étions venus pour le rencontrer lui et sa famille et que nous avions tous les deux la même maladie. Il m’a répondue « mais j’ai pas mal aux jambes, moi ! » parce que juste avant je lui disais que mes jambes me faisaient mal à force de rester assise en tailleur. ^^’

Samir est algérien, il souffre d’une aplasie médullaire et d’une HPN. Notre rencontre n’était pas prévue sur le Tour de France, je devais recueillir son témoignage écrit. Surprise ! Quelques jours avant de reprendre la route mi août, Samir me contacte : il est à Paris et aimerait participer au documentaire. C’est donc à Montreuil, dans le jardin de Gilles que nous avons recueilli sa parole. Des mots qui touchent, un parcours de soins à mille lieues de ce que nous pouvons vivre en France … Mais Samir est un homme d’actes et de courage, il a tout tenté pour se faire soigner convenablement dans son pays et aidé au mieux les autres patients en créant l’association HPN Algérie. Aujourd’hui, Samir est en France, il est soigné en hôpital de jour à St Louis et attend qu’on lui accorde une prise en charge pour recevoir un SAL.

Toutes et tous, vous avez donné et donnez tant de vous-mêmes dans vos batailles ! On ne peut que vous souhaiter que la vie se montre généreuse et vous offre la possibilité de réaliser vos rêves, quels qu’ils soient. Sachez simplement que malgré la distance et le temps qui passe depuis la fin du Tour de France, nous pensons à vous, tous les jours. Ce film à venir c’est le vôtre bien plus que le mien ou celui de Gilles car ce sont vos vies, vos témoignages, et surtout parce que rien n’aurait été possible sans vous et votre soutien.

Merci à tous pour ce beau cadeau !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nos prochains passages

Consultez la carte pour nous retrouver !