J -6 avant le nouveau départ

« Oh Home, let me come Home
Home is wherever I’m with you »

 

J-6 avant 8 mois sur les routes !
Le départ initial a été repoussé d’une semaine pour que nous puissions avoir à temps l’habillage de notre camping-car. Cette fois-ci, nous ne poserons pas les visuels nous-mêmes et je vous avoue qu’on est bien contents de cette nouvelle ! 

Je ne pensais pas que j’aurais tant de mal à vous parler de ce qui est à l’œuvre chez nous, enfin surtout chez moi, depuis quelques semaines.

Certes, notre rythme de vie est bousculé, retourné comme un sablier qui contiendrait du verre pilé plutôt que du sable. On court après le temps comme des lapins blancs toujours à la bourre au Pays des Merveilles ! Cette course palpitante semble nous attirer vers des abysses sans fond où le temps n’est qu’une mâchoire monstrueuse qui broie de ses dents tout ce que nous étions, tout ce à quoi nous tenions …

Partir, tout quitter n’est pas facile, aussi beaux soient les rêves qui nous portent, aussi important que soit notre projet. Je suis là, assise par terre aux milieux des cartons, dans cet appartement à moitié vide et en bazar qui a été notre foyer pendant 31 mois et j’ai envie de pleurer. Je me sens incapable de faire le tri entre ce que j’emporte et ce que je vais laisser derrière moi. Pourtant, il y a eu de l’espace de fait entre le vide-maison et le gros du déménagement – un immense merci aux personnes qui sont venues nous aider et à celles qui ont repris nos affaires ! Ma mère a eu la larme à l’œil plus d’une fois en voyant partir les objets et meubles qui nous appartenaient. Curieusement, je n’ai pas ressenti cette déchirure, je crois que j’avais besoin depuis longtemps de faire le vide autour de moi …

Ce ne sont pas les choses qui me retiennent, c’est la peur. La peur du manque des personnes que j’aime, de la solitude, de ne pas être à la hauteur sur cette aventure peut-être trop grande pour moi, pour nous. Allons-nous bien vivre ce temps de partage et de présence H24 loin de nos proches dans un espace de vie exigu ? Nous n’avons encore jamais vécu une telle expérience ensemble, qui plus est animée d’un projet dantesque ! Crainte également pour Boubou qui est déjà bien perturbé par les changements à l’œuvre et qui n’a encore jamais voyagé avec nous. Est-il plus important pour lui d’être avec nous que de vivre sur les lieux où il a ses habitudes ? Seul l’avenir nous le dira.

Un autre élément perturbe notre mise en route : je suis plus attachée que je ne le pensais à notre lieu de vie et ses environs. La mare au milieu du champ où coassent joyeusement les grenouilles, le tremblement sourd de la cavalcade des chevaux qui s’égayent dans la prairie, le chant des oiseaux et des grillons la nuit vont me manquer … C’est dur de quitter cet endroit parce qu’il représente à lui seul une étape charnière de mon existence. Nous sommes venus nous installer ici un mois à peine après ma sortie d’hôpital. Après avoir vécu un an sans véritable chez moi, j’avais vraiment besoin de poser mes valises et de goûter au bonheur auprès de l’homme qui allait partager ma vie.

Je ne sais pas si je suis tout à fait prête pour vivre cette aventure qui approche de plus en plus vite et m’emporte dans un tourbillon de réflexions et d’angoisses stériles qui limitent mes efforts. Je sais simplement qu’il n’y a pas de bons moments, il n’y a que des choix que nous faisons et qui nous poussent à vivre des choses que nous n’aurions peut-être pas tentées si nous avions pris le temps de peser le pour et le contre indéfiniment. Je sais aussi au plus profond de moi qu’une page importante se tourne. Elle est tellement lourde de vécu qu’il m’est difficile de la décoller des pages vierges juste en dessous mais il me suffit de la lire une dernière fois pour comprendre que le moment est venu de la laisser reposer et d’écrire un nouveau chapitre.

Un immense merci à celles et ceux qui nous portent dans nos préparatifs depuis de nombreuses semaines, vous nous faites tellement de bien ! Rien de tout ça ne serait possible sans vous. Quelle que soient les routes que nous prenons, vous êtes dans nos cœurs.

Home
Edward Sharpe & The Magnetic Zeros

Nos prochains passages

Consultez la carte pour nous retrouver !