Du haut du Skuleberget

 

Hello les héros ! 

On est toujours en Suède ! 
On longe le Golfe de Botnie par la Hoga Kusten [ Haute Côte ], site classé patrimoine mondial de l’UNESCO pour la beauté de ses paysages mais surtout parce que la région connait un phénomène particulier depuis la dernière glaciation. En effet, ses terres ont commencé à émerger lentement de l’eau et continuent de le faire. Ce relèvement, qui atteint plus de 295 m, est le plus important au monde ! Alors une fois n’est pas coutume, on a voulu voir à quoi ressemble la région en prenant un peu de hauteur et quoi de mieux qu’une bonne paire de chaussures de randonnée pour atteindre le sommet du Skuleberget ?

Mes chaussures, je les ai achetées en décembre 2014, sur une petite île des Canaries. Elles ont remplacé mes vieilles Quechuas aux semelles trouées qui me donnaient l’impression de marcher avec des chaussures de skis tant elles s’engorgeaient de boue. Sans être une droguée de sport, j’ai toujours adoré marcher et j’étais partie randonner pour me remettre en forme en vue d’un hypothétique tour du monde en sac à dos dont je rêve depuis l’adolescence. C’est là que j’ai vu les signes, sans véritablement comprendre encore, que quelque chose ne tournait pas rond dans mon corps. Bleus violacés, grandes difficultés à respirer, tachycardie, fatigue omniprésente, sans compter les nombreux coups de soleil qui laissaient malgré tout ma peau aussi blanche qu’un cachet …

Remettre mes chaussures hier et partir à l’assaut d’éboulis de roches, d’escaliers et d’échelles est un signal fort de mon envie de laisser derrière moi ces 3 années où je suis restée en vie avec la sensation de ne vivre qu’à moitié tant la fatigue est restée une constante de mon quotidien. Alors voilà, j’ai fait cette vidéo pour vous partager ma joie ! Non seulement j’ai pris un plaisir immense mais en plus, je suis à peine plus fatiguée que d’habitude aujourd’hui. J’ai mis du temps à comprendre qu’il est important de s’écouter mais qu’il est bon aussi parfois de se donner des objectifs qui vont un peu plus loin que ce qu’on a l’habitude de faire pour avoir la chance de vivre quelque chose qui nous fera vibrer pleinement. C’est ce que j’ai appris hier en n’écoutant que mon envie de voir la beauté de la Hoga Kusten d’un peu plus haut …

Dans quelques jours nous serons au Cap Nord ! Pour l’heure, on s’est posés près d’une plage environnée par la forêt au Sud d’Uméa. Faites de beaux rêves les héros ! 

Nos prochains passages

Consultez la carte pour nous retrouver !