Anvers et contre tout

Hello les héros ! 

Hier, nous avons quitté la côte belge venteuse à souhait pour une petite balade à Anvers. Nous avons beaucoup aimé l’atmosphère et l’architecture de cette ville traversée par l’Escaut … Il flotte dans l’air comme un appel du large lorsqu’on se promène sur les rivages du fleuve.

On a d’ailleurs vécu une expérience assez atypique ! Il n’y a pas de ponts pour traverser l’Escaut. Nous avons donc emprunté le tunnel pour cyclistes et piétons de Sint-Anna long de plus de 570 mètres et qui relie les 2 rives à 31 mètres sous le fleuve. Pour le rejoindre, 1 ascenseur ou une succession de 2 escalators en bois inaugurés en 1933. Magnifique machinerie !

Dans le tunnel, nous avons été surpris d’entendre comme des sifflements d’oiseaux, nous avons alors pensé qu’il s’agissait d’une musique d’ambiance. Que nenni ! En réalité, le tunnel est tellement long que nous entendions arriver de loin une équipée de cyclistes armée de drapeaux, d’un vuvuzela et de flûtes à bec. Qu’est-ce qu’on a ri de voir ce petit groupe de copains en goguette, on s’est dit que c’était le genre de choses qu’on aurait fait avec les nôtres …

Dans la vieille ville, beaucoup de monde dans les rues et en terrasse de café, des belges principalement qui célébraient à grand renfort de bière et de chansons le résultat du match du jour : Belgique 5 – Tunisie 2
On a forcément été gagnés par l’euphorie qui se dégageait de ces attroupements festifs jusqu’à esquisser quelques pas de danse sur les pavés …

Nous quittons la Belgique pour les Pays-Bas. Comme nous ne sommes pas loin de Wijnegem, nous allons faire un petit coucou à Dirk avant de reprendre la route. Notre première halte se fera dans le Parc National De Biesbosch où nous espérons croiser quelques castors à l’ouvrage et une multitude d’oiseaux au coucher du soleil. 

Nous avons contacté les médias belges au sujet des critères d’attribution du Soliris, sans réponse de leur part pour le moment. On s’aperçoit qu’il est difficile d’intéresser et de mobiliser les médias étrangers sur des questions de santé et sur le projet. Peut-être parce que nous ne sommes que de passage ou peut-être tout simplement que nous ne faisons pas les choses comme il faut. On est un peu désappointés car ce sont des choses qui prennent du temps et de l’énergie à chaque fois … Enfin, l’important c’est d’essayer et de ne pas baisser les bras. 

Bon dimanche à toutes et tous, prenez soin de vous ! 

 

 

Nos prochains passages

Consultez la carte pour nous retrouver !